Résultats du baromètre citoyen Coronavirus au 23 avril 2020


Un optimisme en baisse et un sentiment de colère en hausse

Sur toute la période du sondage (depuis début avril), le taux d'optimisme moyen est de 45%. Mais ce taux a nettement baissé suite à l'annonce de prolongement du confinement, le 13 avril. Sur les 7 derniers jours, il est de 41%.


Les commentaires sur le ressenti global évoquant la déprime et l'isolement se font plus fréquents, notamment de la part de femmes de plus de 65 ans. Un manque de confiance dans le gouvernement s'exprime de façon de plus en plus explicite, associé à un sentiment de défiance et de colère.





Une confusion et un manque de confiance dans l'information

Les répondants sont avides d'information et considèrent à 50% que l'information disponible leur est utile. Mais ils manifestent un vrai doute sur sa transparence, avec seulement 25% d'adhésion au cours des 7 derniers jours sur l'affirmation "la communication officielle est transparente".



Une confiance dans l'avenir qui s'effrite

Les commentaires sur la possibilité d'une 2ème vague sont arrivés en force au cours de la dernière semaine, associés aux annonces de dé-confinement progressif.

Une personne sur 3 seulement est maintenant d'accord avec les affirmations "le pire est derrière nous" et "la vie reprendra normalement", alors que ce taux était de près de 50% sur les 2 premières semaines d'avril.

Sur la reprise économique, les répondants sont un peu moins pessimistes : l'affirmation "l'économie se remettra de cette crise" reçoit 44% d'adhésion.



Un certain consensus sur les solutions pour contenir l'épidémie, sauf le traçage des contacts

Les gestes barrière sont complètement ancrés dans nos habitudes : nous déclarons les respecter à 90%. Ce chiffre n'a pas varié depuis le début du confinement.

Le confinement dans son ensemble, jugé plutôt confortable par la plupart des répondants, est toujours considéré comme utile. Son appréciation globale diminue lentement, passée de 82% début avril à 70% sur la dernière semaine.

Sur les autres mesures envisagées pour la sortie du confinement, le consensus le plus fort (82%) porte sur la nécessité de tester systématiquement les personnes ayant des symptômes. Le port généralisé du masque hors du domicile et les tests pour savoir si l'on a été infecté sont jugés utiles par les 3/4 d'entre nous, un chiffre stable depuis le début.

La mesure d'isolement des porteurs du virus, par exemple à l'hôtel, recueille 69% d'adhésion.

Le traçage des contacts via smartphone est la mesure qui génère le plus de doute, avec 39% seulement de taux d'accord. Ce chiffre est stable malgré les explications données sur le respect de l'anonymat. Nous sommes encore loin d'une acceptation sans réserve.


A propos de ce baromètre


Baromètre réalisé à l'initiative de l'équipe de Civiliz SAS, dont l'activité consiste à donner la parole aux gens et à analyser leurs avis. Cette initiative a pour objectif de mieux comprendre la crise que nous traversons et d'éclairer d'éventuelles décisions.

Les tableaux de bord présentés sur cette page sont une synthèse des résultats du sondage. Si vous souhaitez accéder aux données plus détaillées dans un objectif d'intérêt public, écrivez-nous à contact@civiliz.fr.


Nous contacter

Civiliz SAS

siège social :

105 rue Voltaire 

92800 Puteaux

FRANCE

 

Nos bureaux :

3 rue Bellini

92800 Puteaux

+33 1 84 16 69 93

contact@civiliz.fr

 

Laissez-nous vos coordonnées pour recevoir nos informations

  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle