top of page

Préjugé ? On en a marre que l'on nous demande sans cesse notre avis.

Impossible de faire un tour sur internet sans que l'on nous pose cette question : "Seriez-vous prêt à recommander notre marque à un ami ?". Qu'elles proviennent d'internet, d'un email, de la rue ou d'un appel téléphonique, nous sommes sans cesse assaillis de demande d'avis, si bien qu'une sensation de "ras le bol général" semble peser autour de l'expression d'un retour. Mais sommes-nous réellement réfractaires à l'idée de donner notre avis ?


L'exaspération générale quant aux enquêtes de satisfaction est le cinquième préjugé que nous avons voulu vérifier en interrogeant les statistiques de Civiliz. Pour ce cinquième article de la série "démêlons le vrai du faux dans les mythes de l'expérience client", nous avons étudié - grâce à 2 millions d'avis horodatés, recueillis sur le vif - différentes approches de collecte d'avis pour comprendre d'où vient ce ras le bol.



Alors ? Vrai ou Faux ?